jeudi 19 septembre 2019

Badioké, un village Malinké d'un millier d’âme situé sur le bord du fleuve Bafing à 13 km de Manantali dans la commune rurale de Bamafélé, à plus de 386 km de Bamako à vibrée durant deux jours au son des festivités du mariage inédit de notre confrére Nia Dialla Keita et Melle BatouKanouté.

La joie se lissaient sur le visage des parents, amis et alliés venus de plus d'une vingtaine de contrée pour célébrer dans la beauté etla tradition Malinké le mariage entre deux familles par ricochet deux âmes sœurs. Un peuple homogène à vocation agropastorale constitué d’une seule famille, le Malinké ou se retrouve les Keita, Konaté, Dembélé, Dansira, kanouté. Les festivités traditionnelles ont donne lieu à la rencontre des us et coutumes de la grande famille Malinké ou les Keita sont les souverains. Sous l'arbre à palabre de la place publique de Berra, le marié habillé en tout blanc en compagnie de sa génération, la mariée voilée et leurs parents respectifs ont fait étalage des traditions et coutumes qui sont le socle déterminant le rôle des conjoints dans la construction du foyer et la société. La deuxièmeétape eut lieu dans le cercle familial de l'époux où des sages conseils fùt prod
iguer aux mariés par les vieux dans une ambiance collégiale qui a réunis les différentes générations, subdivisé en classe d'âge. Cettesociété Malinké est repartit de classe sociale dont, les nobles et les hommes de caste. Les vieux, les jeunes, les Femmes et les enfants forment les couches générationnelles.
Une coutume purement traditionnalistequi découle du respect scrupuleux des valeurs sociétales qui a pour maitre mot la soumission. En plus du dote le devoir impose à l'époux une soumission et des présents à l'endroit de la famille de la conjointe.

Tous les faits et gestes sont illustrés par des cadeaux précédésdu cola qui illustre bien la sacralité des actes posés. La marie fut la dernière étape qui concrétise administrativement le mariage entre les deux âmes sœurs. Pour agrémenter le tout, une Soirée folklorique mélangé de musique moderne rassemble à la belle nuit étoiléesur la place publique les jeunes et les mariés. Le conseil d'ami à l'épouse et un revoir d'adieu à la belle famille et aux convives ontclôturé les festivités. Cette histoire vient de nous démontré combien de fois la culture, notre sève nourricière est importante dans la survie d’un peuple. Un peuple sans valeur culture est un peuple voué à l’échec, d’où la valeur d’un homme se mesure à sa culture.

A.    Cissé

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle