mercredi 14 novembre 2018


Les Hirondelles du Burundi affronteront dans la mi-journée les Aigles du Mali, dans une rencontre comptant pour  la quatrième journée des éliminatoires de la CAN, Cameroun 2019.


Quatre jours après la troisième journée jouée à Bamako, Burundais et Maliens se retrouvent de nouveau à Bujumbura. Le calcul est très simple la bande à Djigui Diarra. Il s’agit pour les Aigles de tout faire pour éviter une défaite qui risquerait d’être très rédhibitoire pour la suite de la compétition. Car le Burundi et le Gabon sont respectivement à deux et trois points du Mali.
 Mohamed Magassouba, le sélectionneur par intérim, doit revoir toute sa copie. Le système de jeu 4-3-3 adopté au match-aller à Bamako  n’était pas à la hauteur.  Pis, certains joueurs ont confié ne pas se retrouver dans ce schéma de jeu. C’est un véritablement commando qu’il faudra  mettre en place avec des baroudeurs comme Lassana Coulibaly capables de faire dynamiter n’importe quel  bloc défensif mis en place par les Hirondelles. Sa titularisation permettra aussi de récupérer le ballon, une fois que celui-ci est perdu.
Le sélectionneur doit s’assumer et éviter des faux-fuyants. Il a, selon plusieurs observateurs, commencé à perdre le contrôle de son vestiaire. Le comportement  d’Yves Bissouma le vendredi est assez significatif. Mécontent d’être remplacé, l’ancien sociétaire du Réal de Bamako a  directement rejoint le vestiaire après sa sortie. « Il n’est d’ailleurs pas de l’expédition Burundaise », glisse  une source proche de l’équipe. Preuve pour beaucoup qu’il existe un malaise au sein du groupe.
Selon nos informations, l’équipe est arrivée le dimanche à Bujumbura. Le match se jouera à 13 heures GMT. Les joueurs ont été accueillis par la forte colonie malienne. Jean Claude Sidibé, le ministre des Sports, a également effectué le déplacement.
Abdrahamane Sissoko

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle