mardi 19 février 2019
 Bosso : une femme kamikaze se fait exploser faisant une victime

Bosso : une femme kamikaze se fait exploser faisant une victime

Un homme a perdu la vie, victime de l’explosion d’une bombe dans la soirée du dimanche 17 février à Bosso, dans la région de Diffa. Selon des sources locales, c’est aux environs de 21H20 qu’une...
Attaque à Mondoro : La population salue la résistance des FAMa

Attaque à Mondoro : La population salue la résistance des FAMa

Campées en vigile à Mondoro, les FAMa ont repoussé et abattu des bandits armés qui ont tenté de reprendre le contrôle de leur camp et saccager le village. Sans réussir à franchir la barrière, les...
L'Afrique ''a besoin de dictateurs bienveillants'' –  Salif Kéita

L'Afrique ''a besoin de dictateurs bienveillants'' – Salif Kéita

La démocratie ? Une notion éloignée pour les Africains à en croire la star malienne Salif Kéita. Dans une interview avec le média britannique The Guardian, le ‘‘chanteur à la voix d’or’‘ est revenu sur...
Présidentielle au Sénégal : Macky Sall vise une réélection au premier tour

Présidentielle au Sénégal : Macky Sall vise une réélection au premier tour

Le Sénégal vote le 24 février pour une élection présidentielle que le sortant Macky Sall, confronté à une concurrence inhabituellement clairsemée dans un pays friand de débat démocratique, compte...
RDC : huit morts dans des fusillades à Goma

RDC : huit morts dans des fusillades à Goma

Des tireurs non identifiés ont tué dans la nuit de samedi à dimanche huit personnes dans trois quartiers de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, provoquant la colère de la...
CAN-U20 : premier sacre pour le Mali, l'Afrique du sud prend la 3e place

CAN-U20 : premier sacre pour le Mali, l'Afrique du sud prend la 3e place

Le Mali a remporté pour la première fois de son histoire la Coupe d’Afrique des nations (CAN) des U20, en battant en finale le Sénégal 3 à 2 aux tirs au but (1-1 après prolongation), dimanche à...
Bamako - commissariat du 11 ème arrondissement: arrestation d'un individu spécialisé en vol de moto

Bamako - commissariat du 11 ème arrondissement: arrestation d'un individu spécialisé en vol de moto

Les hommes du Commissaire Divisionnaire de Police Mamoudou Diabaté ont mis le grappin sur un individu très spécialisé en vol de moto et téléphone.
Ministère des Transports : Fin de la grève de faim des cheminots maliens !

Ministère des Transports : Fin de la grève de faim des cheminots maliens !

Les cheminots maliens qui observaient une grève de faim depuis plus, viennent de décider de mettre fin à leur mouvement.
Quand Claudia Tagbo révèle avoir demandé son compagnon… 6 fois en mariage

Quand Claudia Tagbo révèle avoir demandé son compagnon… 6 fois en mariage

A l'affiche de Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu, Claudia Tagbo a tout pour être heureuse. Seul bémol : elle a dû demander six fois en mariage son compagnon. A-t-il fini par accepter ?...
International
International
International


La ville de Bamako a été samedi le théâtre d’affrontements entre les partisans de l’opposition et les forces de l’ordre. Comme le  16 novembre, la police a violemment dispersé la manifestation au moyen de gaz lacrymogène.
Les forces de l’ordre ont dès le petit matin bouclé la place de la liberté, le lieu retenu pour le départ de la manifestation en direction de la Brousse du travail. Toutes les entrées de ladite place étaient interdites aux véhicules et aux piétons.
Les manifestants ont convergé vers les lieux par petits groupes. Mais ils se sont très vite heurtés au blocus imposé par les forces de l’ordre. Contre les gaz lacrymogènes de la police, les manifestants ont utilisé des cailloux donnant l’image d’une guérilla urbaine. Des pneus ont été brûlés dans certaines rues de la ville. Le grand marché situé non loin a été fortement paralysé par le mouvement.
Cette interdiction de manifester constitue, selon  Oumar Mariko, le président du parti Sadi, une atteinte grave aux libertés individuelles et collectives. «La seule alternative reste la mobilisation populaire», analyse-t-il.
«Les marches répétitives de l'opposition malienne sont l'explication d'un malaise que vit depuis un certain temps le peuple malien», indique le sociologue Dr. Aly Tounkara au micro de Studio Tamani. La répression ou l'interdiction ne saurait être la solution. À ses yeux, seul le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a la réponse à la crise politique actuelle.
C’est pourquoi, il lui suggère  d’instaurer un dialogue franc avec l’opposition pour apaiser le climat social et politique. Cette marche avait été initiée par le Front pour la sauvegarde de la démocratie, la Convergence des forces patriotiques et l’Adema Association. Tous voulaient marcher pour dénoncer la situation de «crise» au Mali. Les autorités affirment avoir interdit la manifestation pour raison d’état d’urgence en cours.
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

L'actu en boucle