vendredi 19 avril 2019
Soumeylou Boubeye Maiga annonce sa démission et celle du Gouvernement

Soumeylou Boubeye Maiga annonce sa démission et celle du Gouvernement

Mes cher(e)s compatriotes, J’ai remis ce soir au Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, ma démission et celle du Gouvernement.
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta va-t-il limoger son Premier ministre?

Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta va-t-il limoger son Premier ministre?

Qui veut vraiment faire partir le Premier ministre malien ? Des religieux demandent son départ. Vent debout, l’opposition malienne réclame aussi son limogeage.
Mauvaise gouvernance : M’Bouillé : « Mon combat contre IBK… » !

Mauvaise gouvernance : M’Bouillé : « Mon combat contre IBK… » !

Jusqu’où s’arrêtera Mohamed Ould Cheicknè dit M’Bouillé dans sa croisade contre Ibrahim Boubacar Keïta et son régime ? Difficile, sinon impossible, pour l’instant de répondre à...
Fausse note à la soirée finale du festival Urban Music et Mode de Sélingue: Le staff de Sidiki Diabaté agresse physiquement un journaliste

Fausse note à la soirée finale du festival Urban Music et Mode de Sélingue: Le staff de Sidiki Diabaté agresse physiquement un journaliste

Décidément, le célèbre virtuose de la kora, Sidiki Diabaté, ne finit plus de s’illustrer par des faits impopulaires.  De scandale en scandale, sa carrière est émaillée de...
 Situation sécuritaire au Mali: Le Président de la République a rencontré la Ligue des Imams et Erudits pour la Solidarité Islamique au Mali

Situation sécuritaire au Mali: Le Président de la République a rencontré la Ligue des Imams et Erudits pour la Solidarité Islamique au Mali

  « Nul n’arrivera à subvertir le Mali, à le prendre de l’intérieur, nul » dixit IBK Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, a rencontré dans l’après-midi du samedi 6 avril...
Bravo Iron Bibi!

Bravo Iron Bibi!

  L'homme le plus fort du monde dans sa catégorie est le burkinabé Iron Bibi. 
 Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika a officiellement remis sa démission

Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika a officiellement remis sa démission

Après un mois de manifestations sans précédent, et des dernières pressions de l’armée, Abdelaziz Bouteflika met un terme à vingt années de...
ANNONCE COMME MORT A L’ETRANGER : MT retrouve sa femme ‘’enceintée’’ de son jeune frère au pays (suite)

ANNONCE COMME MORT A L’ETRANGER : MT retrouve sa femme ‘’enceintée’’ de son jeune frère au pays (suite)

  Au Mali, malgré les difficultés familiales, l’on arrive toujours à trouver une solution. Cette vieille tradition continue de la belle manière. Pour cette histoire que nous relations il y’a quelques...
 FAIT DIVERS :  ANNONCE COMME MORT A L’ETRANGER : MT retrouve sa femme ‘’enceintée’’ de son jeune frère au pays

FAIT DIVERS : ANNONCE COMME MORT A L’ETRANGER : MT retrouve sa femme ‘’enceintée’’ de son jeune frère au pays

La famille de MT était partagée entre joie et tristesse lorsque ce dernier est revenu de l’aventure en Angola, après avoir été annoncé mort depuis 3 ans. Pour cause, sa femme, la jolie Ami s’était...


Les membres de la commission nationale indépendante (CENI) étaient devant la presse le jeudi 1er novembre pour rétablir la vérité et de consolider  l’image de l’institution. C’était sous l’égide de son président  Amadou Bah.
Accusé de « manquements, d’errements et indiscipline budgétaire », par certains commissaires, Amadou Bah, le président de la commission nationale indépendante (CENI), apporte sa version des faits.  Selon lui, la crise provoquée par certains membres de l’organe de supervision des élections au Mali ne se justifie ni en fait, ni en droit.
Destitution du président de la CENI
 Les textes ne prévoient pas la destitution ni du président de la CENI ni un autre membre du bureau. « Je ne vois pas ni dans notre règlement intérieur ni dans la Loi électorale une procédure de destitution d’un membre  de la CENI »  affirme Amadou Bah.  
Selon lui, l’article 12 de la Loi électorale stipule que, « toute contestation par les partis politiques et  les candidats en lice aux différentes élections portant sur les membres de la CENI ou de ses démembrement est soumise respectivement à l’appréciation de la cour suprême et les tribunaux administratifs dans un délai de quinze jours à compter de la date de publication de décret ou de la décision de nomination. Lesdites juridictions tranchent dans un délai de trente jours ». Le législateur a consacré à la stabilité des institutions, poursuit  le président Bah. Parce que, explique-t-il, « quand les gens sont occupés à faire des élections on ne doit pas être préoccupé à change r chaque fois les responsables ».

Les choses se sont passées dans  les règles de l’art
Par rapport aux accusations de détournement, le président de la CENI préfère attendre les  conclusions du rapport de  la commission d’enquêtes et d’audit commanditée  par le ministère de l’économie et des finances. «  On va attendre le résultat de ce travail pour se prononcer sur la question», déclare-t-il. En attendant, le président Bah,  estime que les choses se sont passées dans  les règles de l’art.
Sur la question de l’achat des véhicules, Amadou Bah admet avoir utilisé, en commun accord avec les commissaires, l’argent destiné au fonctionnement de l’institution. C’était en attendant le versement du reliquat prévu pour l’acquisition des engins. Une somme qui n’a à ce jour jamais été versée, assure-t-il.
 « Les voitures n’étaient pas immatriculées. Le fournisseur avait refusé de fournir les documents sans le reliquat de son argent », se justifie M. Bah. Il fallait payer pour régulariser voitures, les commissaires se plaignant constamment de la tracasserie policière, conclut-il.
Abdrahamane Sissoko

Pin It
CANAM billboard
INPS_ASSUR

bma art1

L'actu en boucle