mardi 11 décembre 2018

Dans la perspective de la présidentielle de juillet prochain, le mouvement « Tous ensemble pour la réélection d’IBK » a décidé de donner de la voix et s’engage pour la cause de son candidat. C’était lors d’une conférence de presse tenue le samedi 16 juin, à la Maison des jeunes de Bamako.


A l’initiative de l’association Appel du Mali, le mouvement «Tous ensemble pour la réélection d’IBK» a décidé d’expliquer le bien-fondé de son soutien au candidat Ibrahim Boubacar Keïta. Selon le conférencier, Adama T. Coulibaly, président dudit mouvement, l’objectif de cette conférence est de réaffirmer leur engagement et leur détermination à mobiliser la jeunesse pour voter massivement afin de réélire le président IBK dès le premier tour de l’élection présidentielle le 29 juillet 2018. Car, à ses dires, une élection à deux tours serait très coûteuse pour le budget national.
Adama Coulibaly soutient que la situation actuelle de notre pays leur avait poussé au silence. Cependant, à l’orée du rendez-vous historique de 2018, après avoir bien observé le développement de la situation politique du pays, ils sont dans l’obligation de donner de la voix. Car, le Mali a plus que jamais besoin que tous ses enfants se mobilisent pour son avenir qui va se décider le 29 juillet prochain.
Il a déploré l’occupation de la scène politique par des soi-disant activistes qui n’existeraient que sur les réseaux sociaux, avec des attaques non fondées contre des cadres du pays.
Pour lui, ces agissements n’honorent pas notre pays. C’est l’une des raisons, avance-t-il, qui les poussent, en tant que leaders d’opinion, à se positionner pour soutenir IBK.
« Nous ne nous verserons pas dans les débats de rue de ‘’Boua ka bla’’ ‘’Boua ta bla’’. Aujourd’hui, le Mali n’a pas besoin d’instabilité politique et institutionnelle. Si le 29 juillet, on remplace IBK par un autre politicien, soyez sûrs que le pays va subir les conséquences d’un coup d’Etat. Le Mali connaitra une remise en cause de l’ordre établi. Aujourd’hui, n’importe quel homme politique à la place d’IBK fera une chasse aux sorcières, alors que notre pays n’a pas besoin de ça », a affirmé le président Coulibaly, tout en reconnaissant que tout n’a pas été rose pendant le premier mandat d’IBK.
Le leader du mouvement ‘’Tous ensemble pour la réélection d’IBK’’ estime qu’IBK mérite bien un deuxième mandat à la tête du pays et pour plusieurs raisons. D’abord, il vaut cent fois mieux que ceux qui le vilipendent. Ensuite, aucun candidat en face de lui n’incarne réellement le changement. Enfin, Adama Coulibaly pense que ce sont des profiteurs déloyaux au chef de l’Etat. Pour ce faire, il a rassuré que son mouvement jouera pleinement son rôle pour lui offrir une victoire éclatante et ce, dès le 1er tour. Pour enfoncer le clou, le président décrie le comportement de certains hommes politiques au Mali. Il affirme que la classe politique malienne doit être renouvelée, mais pas avec ceux qui sont là. Il en veut pour preuve le comportement de certains chefs de partis politiques qui ont été nommés ministres pendant des années et qui se sont retrouvés dans l’opposition et en se faisant passer pour des champions de l’alternance. « Ces genres de politiciens ne méritent pas la confiance du peuple malien, car ils ne sont pas crédibles. Leur intention n’est pas de servir le pays mais plutôt de se servir», préconise Adama T Coulibaly.
Partant, il a promis que le mouvement «Tous ensemble pour la réélection d’IBK» se fera le devoir de dénoncer cas par cas tous les politiciens opportunistes qui ont comme intention de se servir du pays et non de le servir.
Le président du mouvement a déclaré, la main sur le cœur, qu’il fera tout pour que tous ses militants aient leurs cartes d’électeurs avant le jour du vote.
Aussi, a-t-il indiqué, des points focaux sont déjà présents dans plusieurs localités à l’intérieur du pays pour mobiliser les potentiels électeurs en faveur de la réélection d’IBK.
H. M

Pin It

RAILDAINFO SUR VOS RESEAUX

L'actu en boucle